Règlement du Tour

  1. Les commandants de société sont priés de faire respecter la discipline dans leurs rangs et de se conformer aux instructions des officiers de l’État-major du Tour de la Madeleine afin d’assurer la continuité du cortège.
  2. Les commandants de société doivent livrer passage aux officiers de l’État-major pour la nécessité du service.
  3. Les Commandants de société doivent veiller au respect des horaires et de la place qui leur est dévolue dans l’ordre de marche.
  4. Une tenue convenable est de rigueur. L’État-major se réserve le droit d’exclure du Tour de la Madeleine toute société qui ne répondrait pas à ce point du statut ou causerait des désordres et des extravagances.
  5. Les sociétés montées sont tenues à la plus grande prudence.
  6. Les sociétés en musique ou en batterie doivent se conformer aux ordres afin d’éviter les accidents et l’énervement des chevaux.
  7. Toute vente est formellement interdite sur le parcours du Tour tant pour les marcheurs que pour les sympathisants.
  8. Seuls sont admis sur le parcours du Tour les véhicules autorisés par l’État-major. Ceux-ci doivent dans tous les cas afficher le laissez-passer délivré par l’État-major.
  9. Les sociétés qui ne respectent pas les heures fixées sur leur carte horaire ou qui causent des perturbations en cours de route ou qui ne passent pas à l’heure à l’Offrande le lundi se verront supprimer la prime des Amis de la Madeleine et le prix de l’État-major.
  10. Chaque société devra se trouver, au plus tôt, dix minutes avant son heure de départ dans la rue de la Madeleine à hauteur de la rue Schmidt. Le départ en musique se fait à cet endroit de deux en deux minutes suivant la carte horaire et la place occupée dans l’ordre de marche.
  11. Une sonnerie de trompette exécutée à 6 heures 55 place de Courcelles par les Jockeys de Roux annonce le départ.
  12. Une seconde sonnerie de trompette exécutée à 9 heures 05 par les Jockeys de Roux annonce le départ du Bois des Manants. Le départ se fait par la rue Azebois.
  13. Les sociétés militaires n’effectuent qu’un seul tour à la Têre al Danse, sauf la première société en musique. Les commandants en assureront la discipline.
  14. À Gosselies, l’heure fixée sur la carte horaire est celle du départ au faubourg de Bruxelles, à la sortie de la rue de la Madeleine.
  15. À Jumet, les sociétés doivent défiler en musique et suivant l’ordre de formation du cortège dès leur entrée dans la rue Saint-Ghislain.
  16. Un service d’ordre de l’État-major dans la rue Anseele assure le passage devant les tribunes dans la rue de la Madeleine.
  17. Les sociétés, à l’exception des sociétés montées, sont invitées à poursuivre le Tour jusque la chapelle de Heigne où a lieu la dislocation des groupes. Le service des officiers de l’État-major ne prend fin qu’à cet endroit.
  18. La Remise des Médailles a lieu le lundi après la Messe militaire, à partir de 13 heures sur la place Francq.
  19. Il est interdit d’exécuter des feux de salve ou de peloton le dimanche et le lundi jusque la Remise des Médailles. Pendant les festivités, les sociétés sont responsables des accidents qu’elles pourraient provoquer.
  20. Le président du Comité des fêtes, sur la base de la liste établie par l’État-major, soumet la nomination des officiers de l’État-major au vote des sociétés. Les officiers de l’État-major sont élus à main levée à la majorité absolue des sociétés présentes à l’Assemblée des Chefs dite « de la nomination ». Chaque société dispose d’une voix à l’exception des Vieux Mameluks qui en ont une par membre présent.
  21. Les sociétés doivent avertir par écrit l’État-major de leurs sorties. Il leur est recommandé lors de leurs prestations dans des manifestations extérieures de s’assurer du caractère sérieux de celles-ci et de ne pas se compromettre avec des groupes hautement fantaisistes. Elles sont tenues de se présenter en parfait uniforme et dans la plus grande discipline.
  22. Une totale autonomie est assurée à chaque société dans ses décisions et sa gestion intérieure.
  23. La présence d’enfants dans les sociétés est sous la seule responsabilité des dirigeants de celles-ci.
  24. Les sociétés peuvent, avec modération, accepter des dames dans leurs rangs. Toutefois, la formation d’une société composée uniquement de dames est interdite.
  25. Le titre de Société Royale peut être accordé aux sociétés qui comptent 50 années ininterrompues de participation au Tour de la Madeleine.
  26. Toute nouvelle société qui fait la demande pour participer au Tour de la Madeleine est sous surveillance pendant trois ans. Elle est en plus tenue:
    • de présenter un effectif de 15 marcheurs minimum pour une société à pied et 10 cavaliers pour une société montée;
    • de faire connaître à l’État-major son comité responsable (nom, prénom et adresse des président, secrétaire et trésorier) et la liste de ses membres;
    • de se soumettre à la vérification de ses comptes pendant trois ans et de produire tous les documents justificatifs de ceux-ci tant en recettes qu’en dépenses lors de chaque contrôle demandé par l’État-major. La société qui aurait récolté de l’argent et qui ne participerait pas au Tour de la Madeleine est dans l’obligation de remettre son encaisse à l’État-major qui en appréciera sa destination.
  27. Le nombre de sociétés admis dans l’ordre de marche est limité par décision de l’Assemblée des chefs.

 

Pour l’État-major, le général Jean-Claude Payen

Les commentaires sont fermés